Un ventilateur brumisateur pour se rafraîchir à tout moment

Quand il fait trop chaud, le ventilateur brumisateur peut être une meilleure solution pour se rafraîchir. En effet, cet appareil diffuse de fines gouttelettes d’eau qui procurent une sensation de fraîcheur immédiate. En savoir davantage sur ce type de ventilateur.

Comment fonctionne un ventilateur brumisateur ?

Le ventilateur brumisateur trouve naturellement sa place dans toutes les pièces de la maison. On peut également l’utiliser à l’extérieur et donc, en terrasse. Ce type de ventilateur est tout simplement un appareil deux en un. Il fait circuler l’air ambiant en plus de disperser de petites gouttes d’eau. Cet appareil comporte une centrifugeuse qui va fragmenter l’eau en microgouttelettes. Une fois diffusées, celles-ci absorbent la chaleur contenue dans l’air. Avec un ventilateur brumisateur, il est possible d’humidifier une grande pièce.

Pourquoi opter pour un ventilateur brumisateur ?

Ce type de ventilateur procure un bien-être immédiat et permet d’abaisser rapidement la température dans une pièce. De plus, il est facile à utiliser et à installer. L’idéal serait de le placer à proximité d’un robinet ou d’un réservoir d’eau. Force est de savoir que le ventilateur brumisateur ne consomme pas beaucoup d’eau. En effet, il ne nécessite que cinq litres d’eau pour rafraîchir l’environnement pendant une dizaine d’heures. Avec un temporisateur, on a la possibilité de déclencher la projection selon ses envies.

Ventilateur brumisateur : quel modèle choisir ?

Le ventilateur brumisateur se décline en plusieurs modèles, afin de répondre à tous les besoins. Pour rafraîchir une pièce, on peut adopter un modèle nomade. Celui-ci est pourvu de roulettes pour faciliter son déplacement dans la maison. Doté d’une puissance de 80 W, il convient parfaitement à une pièce de 30 m². Pour un usage extérieur, on peut adopter un modèle mural. Ce dernier a une puissance de 180 W et peut rafraîchir une superficie de 80 m². Il est fourni avec un réservoir tampon pour éviter le risque d’endommagement en cas de coupure d’eau.

Top